Araseur à moquette / sol souple (lino)

La pose d’un sol vinyle (lino) ou d’une moquette nécessite plusieurs outils dont un élément qui va permettre la découpe. Beaucoup utilisent le cutter, mais l’inconvénient de ce dernier est qu’il n’est pas précis pour quelque chose qui nécessite le temps de bien faire les choses. L’araseur a justement été conçu en ce sens et permet de découper le sol souple, la moquette, etc. Ce dispositif est un outil plutôt long dont l’essentiel du corps est composé d’une poignée. De chaque côté de l’outil, on retrouve deux éléments clés : la lame et le grip.

La lame permet de procéder à la découpe, le grip quant à lui permet une bonne accroche à la moquette. L’idée est de pouvoir découper tout en ayant une continuité dans ce que vous faîtes, pour éviter toute découpe tordue. Le plus souvent, quand il s’agit d’un araseur à moquette, la lame correspond à une lame croche ou lame crochet. Cette lame est équipée de deux crochets sur le côté droit et côté gauche.

Quels sont les modèles d’araseurs ?

Dans les commerces physiques et en ligne, les araseurs proposés sont généralement de gammes très variables et on a tendance à se questionner sur l’amplitude des prix. Ces tarifs dépendent des matériaux, mais aussi du temps nécessaire à la fabrication de l’outil. Il faut savoir que certaines marques commercialisent des araseurs avec plusieurs lames, ce qui est un atout et ce qui se reflète souvent au niveau du prix.

Pour ce qui est des lames justement, la plupart du temps, ces dernières sont en acier. Les éléments différenciant se situent davantage au niveau du corps du produit, à savoir le manche. Si ce dernier est en plastique moulé simple, alors le prix sera davantage compétitif. En revanche, si le manche est en bi-matière avec un renforcement antidérapant, alors celui-ci aura un coût plus élevé, mais aussi un niveau de confort supérieur.

Les tailles de la plupart des modèles sont sensiblement les mêmes avec une vingtaine de centimètres qui vont de la lame au grip.

S’agissant d’un travail de précision, il est impératif d’anticiper et de s’équiper de plusieurs lames avant de démarrer le travail. En effet, il arrive à de nombreux bricoleurs de n’avoir qu’une seule et unique lame qui s’abîme en cours de travail. Celui qui installe le sol souple ou la moquette se retrouve alors bloqué pour la suite des opérations et c’est réellement problématique.